Rontpointcratie : la nouvelle démocratie ?

Pendant de nombreuses semaines, beaucoup de barrages plus ou moins filtrants ont garni de jaune mais aussi de tentes et de bidons de chauffage des ronds-points  à des emplacements qui ne doivent rien au hasard.

S’y sont exprimés des idées, des revendications, des mots d’ordre disparates, parfois contradictoires et souvent idéalistes. Et même si ce mouvement des « gilets jaunes » est critiquable par ses excès induits et le blocage partiel de l’économie qu’il a provoqué, le besoin d’écoute et de reconnaissance qu’il a révélé ainsi que la demande d’une meilleure représentation des citoyens dans les principales institutions de notre pays doivent être pris en compte et notre démocratie doit progresser.

Non pas que nous ne soyons pas en démocratie, mais le scrutin majoritaire tend à amener les gagnants des élections à se conduire en despotes. Ainsi à Tournefeuille, la liste municipale ayant obtenu la majorité des suffrages ( 52,6%) a hérité de 27 sièges sur 35 au conseil municipal ( soit 77%) et a ainsi tous les pouvoirs, y compris celui d’exclure les conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité de tous les lieux de prise de décisions.

Nous en avons encore fait l’expérience lors du dernier conseil municipal où le Maire a refusé que nous participions à l’élaboration du cahier des charges concernant le marché de la restauration scolaire et celui concernant l’école d’enseignement artistique. La raison invoquée : ces décisions appartiennent à l’exécutif et donc vous ne pouvez pas participer à leur élaboration !!!

Il est temps que certains élus comprennent qu’on ne peut plus faire de la politique ainsi, il est temps que la parole du peuple soit davantage prise en considération. Mais comment croire que des cahiers de doléances soient pris en compte par notre Maire alors même qu’il ne prête aucune attention aux propositions des élus de l’opposition qui représentent plus de 20% des votants ?

Où est le contre-pouvoir nécessaire à une démocratie digne de ce nom ? La rondpointcratie va-t-elle le remplacer ?

De nombreuses propositions émergent : un scrutin proportionnel, des referendum d’initiative populaire, le tirage au sort d’un certain nombre de citoyens pour siéger dans nos assemblées, etc…. Mais nos hommes politiques seront-ils assez courageux pour oser le changement quitte à perdre un peu de leur pouvoir ?

En ce qui nous concerne, nous y sommes prêts et c’est l’une des raisons pour laquelle nous avons créé l’UPA-T :L’Union Pour une Alternative à Tournefeuille .  

Après plusieurs mois passés à préparer ensemble les conseils municipaux, nous avons vérifié une totale convergence de points de vue sur les sujets essentiels à la vie de notre ville et le partage sans réserve de Valeurs Fondamentales. Forts de ce constat, convaincus de la nécessité de notre union pour gagner les élections municipales de 2020, nous avons fusionné dans une nouvelle association l’UPA-T : l’Union Pour une Alternative à Tournefeuille. Prolongement naturel de cette fusion, les élus membres de cette association ont décidé de créer un groupe unique en Conseil Municipal.

Pour plus d’informations, nous faire part de vos réflexions, nous soutenir, nous rejoindre, vous pouvez nous contacter directement via le site de la mairie ou, bien mieux,  aller sur le site de l’UPA-T : https://upa-tournefeuille.fr

Les élus des listes Demain-Tournefeuille et Tournefeuille Autrement.