La troisième ligne de métro

Dans le cadre du projet de troisième ligne de métro soumis à enquête publique, l’UPA-T a fait parvenir au Président de la commission d’enquête la contribution ci-après. Cette contribution vise à devenir une proposition de campagne de l’UPA-T pour les élections municipales de Tournefeuille en Mars prochain.

Elle présente plusieurs avantages :

  • Elle est réaliste car elle peut être mise en œuvre simultanément avec la 3ème ligne de métro dès 2025.
  • Elle est économe en moyens car, avec une seule ligne de bus type Linéo, elle permet de joindre les lignes de métro A et TAE en passant par notre ville et en empruntant des aménagements existants ou programmés à court terme,
  • Elle répond à un besoin de transports rapides et performants, cruellement absents aujourd’hui, vers les deux bassins d’emploi qui jouxtent la ville : Colomiers et Basso-Cambo.
  • Elle offrira aux automobilistes provenant de l’ouest toulousain la possibilité de rejoindre ces bassins d’emploi sans traverser notre ville.
  • Elle permettra aux Tournefeuillais de se sentir un peu plus concernés qu’ils ne le sont aujourd’hui par ce projet métropolitain de 3ème ligne de métro.

Cette proposition n’exclut pas de poursuivre les contacts et de travailler afin d’obtenir le prolongement de la ligne A,  ou une bretelle de la future 3ème ligne vers Tournefeuille, mais il s’agit là d’objectifs de plus long terme, hors de portée au cours de la prochaine mandature.

 

Enquête publique 3ème ligne de Métro

Contribution de l’association UPA-T : Union Pour une Alternative à Tournefeuille.

Tournefeuille, troisième ville du département avec 27 000 habitants, contribue largement à la croissance de la Métropole toulousaine en prenant une part significative dans la production de logements neufs. Pourtant, les investissements de la Métropole pour la commune en matière de déplacements et de transports ne sont pas à la hauteur de ces enjeux. En effet, après la transformation du bus 65 en Linéo3 en 2018, plus aucun projet structurant n’est inscrit pour le futur, que ce soit au PLUi-H ou au PARM. Or, malgré la mise en service du Linéo3, la ville de Tournefeuille continue de subir une hausse continue du trafic routier et arrive aujourd’hui à un point de saturation proche de la paralysie. Cette situation est liée à la croissance démographique liée à la rareté de moyens de déplacements performants ; elle est aggravée par le fait que Tournefeuille est un point de passage quasi obligé pour les habitants de l’ouest toulousain qui se rendent sur l’un des trois bassins d’emploi qui jouxtent la ville. Différentes études ont montré que ces flux se répartissent à peu prés également en trois tiers : 1/3 vers Basso-Cambo, 1/3 vers Toulouse, 1/3 vers Colomiers et la Zone de l’aéroport.

La mise en service de la troisième ligne de métro ne constituera une réelle avancée pour Tournefeuille que si elle s’accompagne d’une desserte rapide et cadencée vers la future station de métro la plus proche : « Airbus Colomiers (Ramassiers) ».

Cette desserte permettrait d’offrir une solution crédible de report modal aux automobilistes venant de l’ouest toulousain qui se rendent sur le bassin d’emploi de l’aéroport.

Elle pourrait par ailleurs être facilement complétée par une branche desservant la station « Basso-Cambo » de la ligne A, permettant d’inciter un report modal des automobilistes se rendant sur ce bassin d’emploi.

Au final, en créant une seule ligne de bus, cadencée à la manière des Linéo, entre les stations « Airbus Colomiers » et « Basso-Cambo », il serait possible d’offrir une véritable alternative, non seulement aux automobilistes provenant de l’ouest toulousain qui désirent se rendre sur ces bassins d’emplois et au-delà, mais  également aux Tournefeuillais.

Le tracé de cette ligne devra emprunter au maximum les infrastructures existantes (rue du Petit Train aménagée pour le Linéo3, tronçon Mounède- Basso-Cambo) ou programmées (Voie des Ramassiers, Avenue du Marquisat). Il devra également être accompagné de la création d’un Parc Relais à proximité de l’actuel site SOCAMIL.(Voir plan).

La mise en service d’une telle ligne de bus constituerait une avancée considérable en termes de déplacements pour la ville de Tournefeuille et permettrait d’apporter une réponse forte aux problèmes de circulation automobile. L’utilisation d’infrastructures performantes sur la majorité du trajet permettrait également d’en réduire le coût. Elle permettrait enfin aux Tournefeuillais de bénéficier de la dynamique que créera la troisième ligne de métro et de se sentir réellement concernés par ce projet métropolitain.