Incendies criminels

Lors du Conseil Municipal du 16 Mai dernier, nos élus ont interpellé le Maire sur les incendies criminels qui se sont produits rue de Belbèze, au sein de la résidence « La Traviata » : 3 incendies et vols en trois mois.

 

Réponse du Maire : […] Ce qui est maîtrisé, c’est la façon dont on se saisit des sujets, la façon dont on travaille avec la Police Nationale, la Police Municipale et le service de Prévention pour faire au mieux et pour résoudre un certain nombre de difficultés auxquelles nous sommes confrontés.

 

Beaucoup d’assurance, comme d’habitude, mais hélas, cette belle maîtrise affichée vient de se fracasser sur la dure réalité des faits.

 

Le 20 Août dernier, les habitants de La Traviata ont subi un 4ème incendie dans le parking souterrain de la résidence. Et ils ont découvert avec stupeur que la police n’avait effectué aucune enquête au sein de la résidence suite aux incendies précédents.

 

Les habitants n’en peuvent plus et sont excédés, et pas seulement à cause des dépenses financières que peuvent entraîner ces incendies (400 % d’augmentation de la prime d’assurance pour la résidence). Alors, ils ont mis en place, par leurs propres moyens, des mesures afin de sécuriser la résidence (gardiennage, caméras de surveillance, sécurisation des portes d’accès au sous-sol….)  mais malheureusement cela ne semble pas suffire.

Ils ont demandé au Maire de mettre en place des caméras de surveillance rue de Belbèze ; en vain

En tout cas, pour eux, une chose est sûre : le Maire ne maîtrise pas du tout le sujet !