Conseil Municipal du 21 Février 2019

Soporifique, tout à la gloire du maire, amateurisme, concentré d’idéologie, surréaliste et hypocrite : le CM du 21 février 2019 était tout cela.

SOPORIFIQUE au point qu’au bout de 90 minutes, la moitié du public avait déserté. On les comprend, nous qui avons dû rester une heure et demie de plus.

Quand est-ce que la mairie comprendra qu’un public que l’on souhaite plus présent à ces manifestations de la démocratie que sont les conseils municipaux, se respecte. Des commentaires lus de manière lancinante et des projections de textes illisibles ne font rien pour rendre le débat captivant.

TOUT À LA GLOIRE DU MAIRE : lecture du rapport de la Chambre Régionale des Comptes ne mettant en avant que les côtes jugés positifs par la majorité mais omettant une lecture des nombreuses réserves mentionnées en clair ou en filigrane dans le rapport (voir l’intervention d’Alain Perriault). Débat d’Orientation Budgétaire occasion de vanter sa prétendue saine gestion mais passant sous silence une tendance lourde et préoccupante d’un endettement croissant dans les années à venir ; PLUiH soi-disant cohérent et répondant à un maximum de réserves du commissaire enquêteur mais refusant d’accepter deux réserves essentielles à nos yeux comme l’a démontré Alain Perriault (voir ici son intervention)

AMATEURISME quand l’adjoint aux finances est obligé de se tourner vers la responsable des finances de la ville pour connaître la réponse aux questions pourtant basiques que nous avons posées sur les comptes prévisionnels 2019-2021

CONCENTRE D’IDEOLOGIE des Verts saisissant le débat du PLUiH pour nous tenir un très long monologue sur l’urgence de la transition climatique, en déplorant l’engagement insuffisant, d’après eux, du PLUiH sur ce sujet, mais finissant par voter POUR !

SURREALISTE quand l’adjoint à l’urbanisme annonce (à propos de l’OAP Marquisat-La Ramée) que ce n’est pas parce qu’on prévoit une hauteur (des futurs immeubles) de 18 mètres qu’on est tenu de faire des immeubles de 18 mètres ; ou quand le maire tacle un élu de sa majorité qui explique pourquoi il va s’abstenir (sur le vote du PLUiH) car selon lui un élu ne peut que voter pour ou contre ; lui qui lors du vote du PARM s’est abstenu avec ses amis alors que ce PARM a classé la VCSM en top priorité.

HYPOCRITE lorsque le Maire nous explique, en long et en large, tous les bienfaits de la décision prise par le Conseil Métropolitain de programmer, enfin, la construction du Boulevard Urbain du Canal de Saint Martory, en omettant tout simplement que 4 élus sur 5 de sa Majorité se sont abstenus lors du vote. Cette hypocrisie devient encore plus éclatante lorsqu’il attaque un élu de sa majorité qui s’est abstenu sur le vote du PLUiH.

Bref un CM comme tous les précédents, l’ennui en plus : le maire a pris la fâcheuse habitude de se servir  des conseils municipaux comme d’une tribune, ce qui explique aussi leur durée.

 

VIVEMENT L’ALTERNANCE EN 2020

 

JPM